jeudi 23 octobre 2008

De l'art contemporain en flacon


Je pense qu'il y en a une qui être intriguée par ce titre, quand elle aura moins de boulot. Mais je pense être tombée sur l'équivalent parfum de l'art contemporain. Mes amis m'ont offert un bon d'achat dans ma parfumerie préférée qui se spécialise dans les parfums de niche, peu distribués, moins faciles d'accès. La différence avec un magasin de type Séphonnaud ( copyright Nemo ;p) ? Ils connaissent leurs clients, et ils connaissent très bien leurs goûts ( chez moi Serge Lutens, Jean Claude Ellena..).

Donc je suis arrivée, le nez au vent, avec l'envie d'une bougie Dyptique pour mon salon. Mais d'abord, je vais sentir les nouveautés, mon petit rituel...Et là, après en avoir senti quelques un, on me dit "Ah, vous qui avez porté Iris Silver Mist et l'Eau d'Hiver, je vais vous faire tester le dernier parfum de Maurice Roucel, "Dans tes Bras", aux Editions de Parfums Frédéric Malle.

J'ai eu un peu peur, Maurice Roucel, c'est lui qui a créé Musc Ravageur ( qui me file la migraine à tous les coups), et pourtant la composition est alléchante : santal, encens, cashmeran, violette, héliotrope, muscs...Je renifle prudemment, et là : surprise ! Tous les notes sont fondues, et on ne les distingue pas vraiment, en tous cas, pas tout de suite, pas toutes. En fait, un parfum, sent toujours quelque chose de reconnaissable : les fleurs, le cuir, l'ambre, le bois, les epices, les végétaux, les fruits...

Et là, ça ne sent rien de connu ou de vraiment reconnaissable : ça sent le chaud, le doux, l'intense ( et un peu le sous bois, ça dépend des peaux). Comme le disait la description officielle, cela rappele l'odeur de la peau, chaude, un peu salée, et qui revèle peu à peu des notes douces et poudrées de violette. Quand on le porte, on ne dirait pas que la peau est parfumée, mais qu'elle exhale naturellement cette odeur. C'est assez ahurissant, et je pense que la démarche est très différente des autres parfums, même ses précedentes créations.

Effectivement, je lui trouve une vague ressemblance avec Iris Silver Mist ( d'ailleurs, je ne savais pas que c'était lui qui l'avait crée !) , mais sans la froideur et le coté un peu métallique de ce dernier...

Il est tellement agréable que M. Chéri me l'a déjà piqué ! ( C'etait malin de lui faire la leçon depuis des années sur le fait que la distinction masculin / féminin est artificielle pour ce genre de parfums...Il a bien compris, et me pique aussi mes Lutens )

13 commentaires:

flashmarion.com a dit…

C'est beau de trouver un parfum qui n'en est pas un!
C'est un des signes de la féminité dans mon esprit...de non porteuse de parfum. Tu m'as donné envie d'essayer de nouvelles fragrances ( et de mourir asphyxiée comme souvent chez Séphonnaud)

Cele qui refuse de se tartiner de vaseline a dit…

Ah grrr, moi qui n'est qu'un choix trés reinstreint de chose à me mettre sur la peau ici ...
Le luxe c'est d'utiliser un soin pour le corps Vaseline (désolé je ne pourrai jamais (c'est ce qu'on apelle de la disonnance cognitive...) ou le must pour le shampoing c'est Sunsilk ...
Moi je rêve d"odeur simple comme le petit marseillais au lait d'amande ou des trucs comme ça, alors pour les parfums ne m'en parlez pas, j'ai quand même craqué pour la brume parfumée (citron verveine) de chez Evelyne ( mais pas celle qui presentait des emissions nazes et qui est trop contente de raconter à sa belle mére qu'elle a fait une nouvelle coloration ...) mais pas devrai parfum pour le moment ...
J'ai hate que ma cantine arrive

La princesse a dit…

flashmarion : je comprends, tu rentres dans un Sephonnaud, ça sent un melange poisseux de toutes les dernières nouveautés. Eurk. Dis, j'enfonce surement une porte ouverte, mais tu as testé "Feminité du Bois" ?

Belegaer : tu sais que tu vas m'attirer plein de pervers avec "vaseline" ;p ? Je les connais ces produits, ça vient des Pays Bas. Ultra glam, surtout le grand flacon en plastoc blanc de 500 ml ;D

Angie a dit…

J'aime ces odeurs particulières qui n'en sont pas vraiment.

A part dans ton magasin à Bruxelles, tu sais où on peut trouver ailleurs cette marque ? Genre en Suisse ?

La princesse a dit…

Angie : aussitôt dit, aussitôt fait. Tu peux trouver les Editions de Parfums Frédéric Malle à la parfumerie Théodora, à Genève :D

Et sinon, je vois qu'on peut les acheter là en ligne : http://www.ombresportees.fr. Mais c'est dommage de pas pouvoir sentir les autres...

flashmarion.com a dit…

Tu n'enfonces aucune porte ouverte. Je ne connais pas ce parfum et je n'en ai plus testé aucun depuis au moins 6, 7 ans...
C'est Serge Lutens ?

lady d. a dit…

héhé, en effet le titre est raccoleur !
Je me sens trop nule à me parfummer comme tout le monde avec mon Kenzo ... faudra que tu me fasses sentir !

Bisous bichette ... et encore BON ANNIV (tres en retard I know)

La princesse a dit…

flashmarion : c'est un des premiers parfums que Serge Lutens a crée pour Shiseido, et c'est un boisé magnifique.
Quand tu seras de retour à Paris, je te conseille d'aller faire un tour aux Salons Shiseido du Palais Royal, tu pourras le sentir, ainsi que ses déclinaisons.

Lady D. : ahaha, je savais que tu te laisserais prendre. Mais tu vois, grâce à ce parfum, je comprends mieux le genre d'émotions qu'une oeuvre contemporaine peut déclencher.

Le Critique de Parfum a dit…

Très bon choix!

Plus qu'un parfum, Dans Tes Bras est une véritable expérience olfactive.

Un de ces parfums qu'on porte surtout pour les autres. 5 ou 6 heures après application, quand la personne qui le porte ne le sens plus, il laisse encore un sillage plein de douceur et d'émotion.

Les parfums de niche (je préfère "la parfumerie d'auteur") méritent vraiment les efforts qu'on peut faire pour les trouver et les acheter...

La Princesse a dit…

Bonjour Monsieur ( ou Madame ?) le Critique de Parfums et bienvenue.

Je dois dire que j'ai laissé tomber ce que j'appelle avec un certain snobisme la parfumerie de masse il y a presque 10 ans le jour ou je suis tombée sur A la Nuit de Serge Lutens...Je ne le regrette pas ;p

Angie a dit…

Cool, merci.

nemo a dit…

Héhé... Tu vas chez Betty ? ;-)
Roucel, il me semble que quelqu'un avait dit sur le forum qu'il avait créé Iris Silver Mist, maintenant que tu le dis, mais je n'en suis plus sûre...
En tout cas, une chose est sûre, je n'aime pas du tout les flacons F. Malle :-)

La princesse a dit…

nemo : oui, je suis allée chez Betty, mais je ne l'ai pas vue ;)
Les flacons sont moches, je confirme mais bon, je m'en fiche un peu...
( Les flacons rectangulaires de Sergeounet ne me font pas sauter au plafond non plus...)